Suivez-nous en coulisses !

À travers notre lettre d’information à parution épisodique… et suivant notre humeur !

Bonus de la Bande !

Le liseur du 6h27

Le liseur du 6h27 - Affiche du spectacle de lecture théâtraleNouveau spectacle de Contes en Bande, Le liseur du 6h27, une adaptation du roman à succès de Jean Paul Didierlaurent.
Avec cette lecture Contes en Bande vous entraîne dans son monde, celui du liseur.

Vous y découvrirez un univers singulier, peuplé de personnages infiniment humains où l’amour de la littérature et de la poésie font le pied de nez à la monotonie ordinaire.

punaiseAu Prisme

Le 11 février à 19h30
Le 12 et le 13 février à 20h30

entrée 14€
(Pourquoi 14€ ?)

Le liseur du 6h27 – Roman de Jean-Paul Didierlaurent

Le liseur du 6h27 - roman de Jean-Paul Didierlaurent - édition folio

Le Liseur du 6h27 relate l’histoire de Guylain Vignolles, ouvrier discret au service d’une redoutable broyeuse de livres.
Dans une routine solitaire, rythmée par les allers-retours à l’usine, il se trouve une échappatoire, donner vie aux mots rescapés de la veille. Ainsi, chaque matin, il lit à voix haute, dans le RER de 6h27, les quelques feuilles qu’il a sauvées des griffes de la machine.

Pour tous les voyageurs présents dans la rame, il était le liseur, ce type étrange qui, tous les jours de la semaine, parcourait à haute et intelligible voix les quelques pages tirées de sa serviette.

Portrait de Jean-Paul Didierlaurent par © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

C’est en 1997 que Jean-Paul Didierlaurent découvre l’existence des concours de nouvelles et se lance dans ses premières productions littéraires.
Lauréat à deux reprises du fameux Prix Hemingway, ses nouvelles remportent de nombreux succès.

Il en écrira pendant 15 ans avant de signer son premier roman, Le liseur du 6h27. Roman paru en 2014 qui connaîtra également un succès fulgurant, couronné de nombreux prix.

Jean-Paul Didierlaurent, auteur du roman Le liseur du 6h27

Guylain Vignolles, lui, était entré dans la vie avec pour tout fardeau la contrepèterie malheureuse qu’offrait le mariage de son patronyme avec son prénom : Vilain Guignol…

Peu importait le fond pour Guylain. Seul l’acte de lire revêtait de l’importance à ses yeux.

Avec le temps, le strapontin avait fini par faire partie du rituel. L’acte d’abaisser son assise avait quelque chose de symbolique qui le rassurait.

La Chose était née pour broyer, aplatir, piler, écrabouiller, déchirer, hacher, lacérer, déchiqueter, malaxer, pétrir, ébouillanter.

Pour l’avoir déjà vécu, il savait qu’il existait une énorme différence entre vivre seul et vivre seul avec un poisson rouge.

…les auditeurs de Guylain détonnaient avec le reste des usagers. […] Tous présentaient un petit air satisfait de nourrisson repu.

C’est droit comme une épée, un alexandrin, lui avait un jour expliqué Yvon, c’est né pour toucher au but, à condition de bien le servir.

14 717, c’est tout en os, un nombre pareil. Ça vous expose sa maigreur sans détour, vous agresse la rétine de l’aigu de ses angles […] ça reste toujours une suite de droites fracturées.

Le liseur du 6h27 – Lecture théâtralisée

Séduits par ce héros ordinaire qui, comme nous, lit pour les autres, Contes en Bande a choisi cette année de vous entraîner à sa suite dans une aventure pleine de poésie, de tendresse et d’humour.
Un conte de fée moderne où une galerie de personnages hauts en couleurs tente, par la seule magie des mots, de faire exploser la grisaille du quotidien.

Nous remercions le Lions Club Élancourt Aqualina de nous avoir permis de jouer une soirée supplémentaire, le Jeudi 11 février à 19h30, soirée dont la totalité des bénéfices a été reversée à l’association ElanSEP (Association élancourtoise soutenant les personnes atteintes de sclérose en plaques)

Le liseur du 6h27 – La Distribution

Adaptation

Jacques Maréchal
et les lecteurs de Contes en Bande

Mise en espace

René Albold – metteur en scène professionnel
Dirige la Compagnie Engrenage Théâtre

Lecteurs

Line Beauchamps
Rosine Damais
Michel Delépine
Jacques Maréchal

Dominique Martineau
Odile Morin
Denis Tison
Fabienne Wind

Accordéon

Bruno Luiggi

Conception son et bruitage, création vidéo

Jacques Damais

Régie lumière

Josselin Allaire

Création graphique

Maryse Simon

Décors et accessoires

Line Beauchamps et
Odile Morin

Régie son

Simon Clique

Le salut de Contes en Bande - Fin du spectacle Le liseur du 6h27

Remerciements

À Jean-Paul Didierlaurent, auteur du roman “ Le liseur du 6h27 ” pour avoir spontanément accepté que nous adaptions son livre.

Au Lions Club Élancourt Aqualina pour nous avoir demandé une représentation supplémentaire de ce spectacle, le livre ayant obtenu le Prix du Lions Club 2015.

À la librairie du Pavé dans la Mare à Élancourt pour nous avoir conseillé ce livre.

Au Foyer APAJH des Réaux à Élancourt pour le prêt du fauteuil.

Aux bénévoles de l’Association 3A pour leur soutien pratique.

Place au Public