Suivez-nous en coulisses !

À travers notre lettre d’information à parution épisodique… et suivant notre humeur !

Bonus de la Bande !

et… un raton laveur

Affiche: Lecture théâtrale sur l'intolérance et le totalitarismeJacques Prévert, le poète le plus populaire de son siècle, serait-il méconnu ?
En effet, une partie de son œuvre poétique, mais aussi théâtrale, a été peu vulgarisée.
Avec « et… un raton laveur », Contes en Bande tente de vous faire (re)découvrir quelques textes peu connus.
Laissez-vous emporter au son du violoncelle dans l’œuvre de Jacques Prévert.

Les réservations se feront auprès des Amis de l’Estaminet par téléphone au 01 80 78 56 23, par mail à amilestami(at)orange(.)fr ou par courrier au 11 allée du bois des grais – 78 114 Magny-les-Hameaux

punaiseL’Estaminet Café Esplanade G. Philipe Magny-les-Hameaux

Le 11 novembre 17h00

Entrée: Au chapeau

Le fantasque Prévert

Enfant d’une famille itinérante pour cause de pauvreté, Jacques Prévert sera toute sa vie du côté des laissés pour compte.
Au milieu des années 20, il fréquente, les surréalistes (Breton, Aragon, Desnos…) et participe activement au Groupe Octobre, chaudron foisonnant de création théâtrale d’avant et d’après-guerre.
Parallèlement à son œuvre poétique, il est scénariste avec son frère Pierre, pour de nombreux films restés célèbres : La bergère et le ramoneur (Paul Grimault), Les portes de la nuit (Marcel Carné), Les amants de Vérone (André Cayatte).

Curieux bonhomme que ce Prévert !
Fantasque mais lucide, imprévisible mais classique, iconoclaste mais respectueux de l’homme, révolté mais tendre…

Authentique poète, il s’affranchit des codes, comme Picasso en peinture. Il se confronte à des thèmes d’une étonnante diversité, portant un regard très « politique » sur la société des hommes et sa cruauté envers les humbles.
Beaucoup de ses textes expriment une infinie tendresse pour ses semblables, mais il pose aussi sur cette société un regard sarcastique, d’une acuité impitoyable.

Il suivait son idée. C’était une idée fixe et il était surpris de ne pas avancer.

Essayons d’être heureux ne serait-ce que pour donner l’exemple.

Il faut être bête comme l’homme l’est souvent pour dire des choses aussi bêtes que bête comme ses pieds.

et… un raton laveur – Lecture théâtralisée

Recueils

Paroles (1946)
Spectacle (1951)
Choses et autres (1972)
La pluie et le beau temps (1955)

Poèmes

Le balayeur, Je suis comme je suis, Paris at night, Les amoureux trahis, Le curé noir, Les clefs de la ville, Le fusillé, Barbara, Chanson des escargots, Quartier libre, L’enseignement libre, Le cancre, Chanson pour les enfants d’Aubervilliers, La chasse à l’enfant, Mai 68, Marche ou crève, Il a tourné autour de moi, Cet amour, L’amour à la robote, L’addition, Le dromadaire mécontent, Les petits plats dans les grands, Les mystères de St Philippe du Roule, La pêche à la baleine, Pour faire le portrait d’un oiseau, En mémoire, Quelqu’un, Le chat et l’oiseau, La grasse matinée, La chanson du vitrier, En été comme en hiver, Dans ma maison, Etranges étrangers, Inventaire

Chansons

Les feuilles mortes
Les enfants qui s’aiment
Quand tu dors
Sanguine
Sables mouvants (Démons et merveilles)
Et la fête continue (le plombier-zingueur)

et… un raton laveur – La distribution

Sur proposition de

Marie-Paule Tilly

Sélection et Assemblage

Line Beauchamps, Maggy Bézert, Michel Delépine, Dominique Martineau et Marie-Paule Tilly

Lecteurs

Christiane Archet
Maggy Bézert
Nicolle Birfet
Danièle Clique
Michel Delépine

Jacques Maréchal
Dominique Martineau
Jean-Claude Potier
Marie-Paule Tilly
Fabienne Wind

Mise en espace

Line Beauchamps

Chant

Danielle Clique
Fabienne Wind

Au violoncelle

Olivier Journaud

Remerciements

À tous les Amis de l’Estaminet