Suivez-nous en coulisses !

À travers notre lettre d’information à parution épisodique… et suivant notre humeur !

Bonus de la Bande !

Festival du Polar

Le temps d’une semaine, le polar envahit les boulevards de la ville nouvelle. À l’honneur du 13ème festival du Polar de Saint-Quentin-en-Yvelines : les femmes ! Plus de 100 rendez-vous, des rencontres, des projections, des lectures, des débats et des animations de rue, où vous serez tantôt acteur, tantôt spectateur. Entre fiction et réalité, les enquêtes iront bon train, les mots ne tiendront plus leur langue et Contes en Bande compte bien en profiter !
Autour de 3 spectacles de lecture la troupe vous plongera dans l’univers de deux romancières à la plume acéré, Fred Vargas et Margherita Oggero.

punaise
Médiathèque Aimé Césaire (La Verrière) :
9 février 17h15
Restaurant Les Templiers (Elancourt) :
9 février 21h
Médiathèque des 7 Mares (Elancourt) :
10 février 14h30

Dîner lecture – Cinq francs pièce

Le samedi 9 février à 21h au restaurant Les Templiers (Élancourt), l’atelier théâtre – lecture de 3A, mis en scène par René AlboldMetteur en scène professionnel, dirige la Compagnie Engrenage Théâtre, vous présente Cinq francs pièce, nouvelle tirée du livre de Fred Vargas Coule la Seine.
Réservation obligatoire

Affiche – diner lecture par Contes en Bande – Festival du Polar

Une lecture à quatre voix accompagnée d’un violoncelle, vous entraînera dans l’enquête du célèbre commissaire Adamsberg

Cinq francs pièce – Nouvelle de Fred Vargas

Coule la Seine est un recueil de nouvelles de Fred Vargas où trois enquêtes vous attendent. Magnifiquement illustré par Baudoin, ce livre comprend Salut et Liberté, La Nuit des brutes et Cinq francs pièce.

Dans cette dernière nouvelle, un paumé vend des éponges dans un caddie puis…
« Il y eut trois coups de feu et la femme s’écroula à terre. Le tueur se rencogna dans la voiture, embraya et disparut »
Témoin d’un meurtre, sa petite vie chavire…
Jean-Baptiste Adamsberg, le policier rêveur de Fred Vargas, mène l’enquête.

Il y a un type cradingue qui vend des éponges et une femme propre qu’en a jamais acheté de sa vie.

Un type est arrivé en bagnole, il a tiré trois coups dans le tas de fourrure et basta

Du sang souillait le manteau de fourrure, on aurait dit un jeune phoque sur la banquise.

Il y a un homme dans la merde qui sait des tas de trucs, et une femme dans le brouillard avec trois balles dans le corps.

Y a du grabuge, pas vrai ? Un grabuge comme vous n’en avez pas idée. Tout repose sur vous, sur ce que vous allez nous dire.

Bande Annonce – L’Amie américaine et Dans les bois éternels

Le samedi 9 à 17h15 à la Médiathèque Aimé Césaire et le Dimanche 10 à 14h30 à la Médiathèque des 7 Mares, la troupe lecture – théâtre de 3A vous lit des extraits de Dans les bois éternels de Fred Vargas et de L’amie américaine de Margherita Oggero. La lecture sera accompagnée d’un saxophone pour une ambiance 100% polar !
Entrée libre

Lecture théâtrale de 3A - Festival du polar de St Quentin en Yvelines

Suivez-nous à la découverte de ces deux auteurs féminins de Polar dans des extraits montés en « bandes annonces »

L’Amie américaine de Margherita Oggero

Découvrez l’atmosphère feutrée du livre de Margherita Oggero, entre roman et polar.
Il vous emmènera dans les rues de Turin au côté d’une professeure de lycée, mère de famille, sans histoire. Une rencontre va tout changer, point de départ de rebondissements, de coups de théâtre et de meurtres.
La voilà dans la peau d’une accusée… a-t-elle tué son amie ?

Avec le bon dosage des ingrédients et aucun excès, Margherita Oggero nous offre la lecture d’un polar atypique.

Dans les bois éternels de Fred Vargas

Le commissaire Adamsberg, dont Fred Vargas ne peut désormais plus se passer, est confronté à des résurgences du passé qui le déstabilisent. Un double meurtre à Paris nous conduira entre la Normandie et le Béarn, terre d’origine du commissaire, à la poursuite d’une ombre meurtrière en quête de vie éternelle.
Dans cette atmosphère trouble, si familière à Adamsberg, les intrigues entrecroisées et les fausses pistes viendront à bout de vos certitudes. N’ayez crainte, notre commissaire aux méthodes peu conventionnelles, arrive toujours au meurtrier.

je me retrouvais brusquement nanti de sept cadavres sous les pieds et d’une revenante à tête de noix.

“ Cinq fois vient le temps de jeunesse quand il te faudra l’inverser, hors de la portée de son fil, passe et repasse. ”

Je vidais mon verre à ma propre santé, fêtant intérieurement l’existence bien réelle d’un os en forme de croix dans le cœur des cerfs.

Il se fit un silence de plomb, un silence compact comme seuls savent en créer et en supporter les Normands.

On ne croyait pas qu’il y avait un os dans le groin. Et il y en a un. Comme il y a un os, Danglard, dans la Bri­gade.

Fred Vargas et Margherita Oggero

Fred Vargas, auteur de roman policier français et de nouvelle policière

Née en 1957 à Paris, Fred Vargas est d’abord une archéozoologue médiéviste. En 1980, elle écrit son premier roman policier qui obtient le prix du festival de Cognac. Depuis elle publie régulièrement. Principalement connue pour ses romans policiers, Fred Vargas apporte un soin particulier aux intrigues secondaires et aux dialogues mais par-dessus tout elle excelle dans le traitement de ses personnages.
Il est difficile de se résoudre à tourner la dernière page…

Margherita Oggero, auteur du roman policier L’Amie américaine

Née en 1940 à Turin, Margherita Oggero a longtemps été professeure de lettres, ce qui l’aurait incité à explorer l’écriture des polars. En 2002, elle publie son premier roman, La collègue tatouée, où l’on y découvre son héroïne turinoise Camille Baudino. Héroïne qu’on apprendra à mieux connaitre dans L’Amie américaine, roman de 2007.
Son style drôle et atypique, parfois aux limites de l’oralité, place Margherita Oggero au rang des auteurs de polar les plus originaux d’Europe. Elle a l’art de peindre la justesse des situations et la complexité des personnages.

Margherita Oggero, auteur du roman policier L’Amie américaine

Je suis indestructible, indestructible !

Cette maison, elle en était tombée amoureuse dix ans plus tôt, en passant devant par hasard

Le tram comme instrument de mort semblait le produit d’un macabre génie subalpin.

Elle devait cacher de sacrés mystères celle-là, pour qu’on vienne la pousser pour la faire taire définitivement.

– Héritière de quoi ? …
– De la maison qui a été à l’origine de votre rencontre.

Pourquoi tu la suivais ?
– C’est pas interdit. Y avait pas que moi d’ailleurs.

Festival du Polar par Contes en Bande – La Distribution

Lecteurs

Muriel Brouquier

Michel Delépine (Cinq francs pièce)

Jacques Maréchal

Maryse Simon

Mise en espace

René Albold – metteur en scène professionnel, il dirige la Compagnie Engrenage Théâtre

Musique - L’Amie américaine et Dans les bois éternels

Au saxophone : Xavier Goulet
Musiques d’Erik Satie, de Thelonius Monk, de George Shearing et de Charlie Mingus

Musique - Cinq francs pièce

Au violoncelle : Bettina Brosche
Musiques de Benjamin Britten et de Konrad Lechner

Place au Public